vendredi 31 juillet 2020

Sublimation du sublime

Sublimation du sublime
ta jolie petite gueule où sont peint des rires et des flammes bleues
moi je suis là, avec mes désirs sordides, ce besoin atavique de glisser
ma main dans ta petite culotte que je voudrais rouge ou absente
je pourrais mentir, mais j'ai fait un autre choix
(Mesdames, ne croyez pas aux mensonges des hommes
sinon vous croirez être une femme que vous n'êtes pas)
remplir ton corps ne me suffit pas bébé
il faut que ton âme vibre aussi
il faut que tu en veuilles plus
plus de tout ça,
nos folies et les éclats de lumières vives dans ton regard
ça pourrait se révéler une nouvelle définition de l'Amour
ça pourrait assassiner nos démons intimes
sauver nos mondes personnels en silence, sans qu'on s'en rende compte,
tu sais bien que les sentiments sont une jolie laisse
avec laquelle tu me promènes ou bon te semble
et cela t'amuse
et je me dis que c'est bon signe pour le futur
j'en oublie le risque de parier sur la douceur de deux mains qui se tiennent

tu es une (l)âme parfaite à laquelle s'offre ce qui me sert de cœur
et d'autres choses étranges dont personne ne voulait
avant toi

Aucun commentaire :

Publier un commentaire