vendredi 1 juillet 2022

baise car tu ne sais pas qui te baisera !

Peu importe du côté où l'on se place,
La plupart du temps, ce n'est pas de l'amour
juste un échange de fluide, la satisfaction d'un besoin physique
et ça arrive de moins en moins
peut-être parce que je ne cherche pas,
peut-être parce que j'ai fini par les laisser me convaincre que je suis un monstre
et au restaurant, les yeux de la fille sont verts, mais elle appartient à un autre
les hommes l'ont brisée, lui la répare,
et je ne ferais rien pour changer ça, enfin j'espère, elle est mon amie
et nous rions beaucoup et je dis, je ne pense pas que je me remettrai avec quelqu'un
les filles de mon âge sont trop abimées, 
mais les yeux verts de la fille me donnent envie d'un regard émeraude qui m'appartiendrait
mais les filles de mon âge sont trop abimées, cassés en mille morceaux par des relations
qui dans le meilleur des cas ne leur ont offert que de beaux enfants
et je peux être pire que ceux qui les ont réduits en miettes
même si des fois, pas souvent, j'ai tenu les promesses que d'autres leurs avaient fait
je ne cours plus après ça, les rêves futiles et les serments inutiles
j'apprends à tenir debout sans tenir une main
l'amour, c'est un coup de couteau dans le coeur,
des clous rouillés dans le sourire
je connais les mensonges et je n'ai pas assez de force morale pour en user
dire des je t'aime, il n'y a que toi
pour masquer mon désir pour sa meilleure amie, sa collègue de boulot
ou la fille croisée au bar tabac

après l'amour, il reste le cul

baiser, c'est l'essence de la vie
j'avais coutume de penser que
si tu es bon, les étreintes ne mentent pas

mais le cul aussi a un prix,
un prix que le temps qui passe rend difficile à régler, la laideur ne dure pas, elle empire
du monde de la trahison je suis passé à l'empire du rejet

baise me dis-je, car tu ne sais pas qui te baisera

j'ai des proverbes à la con
et pas de femmes dans mon lit à barreaux
de mes ailes grises, ne restent que des moignons sanglants
j'ai assassiné l'ange et le démon m'a dévoré
je suis l'enfer et ma damnation

mardi 28 juin 2022

A grey world

Il fait 26 degrés, je suis au comptoir et je commande un chocolat chaud
et la patronne qui a 23 ans dit qui boit un chocolat chaud par ce temps ? avant
de se faire un chocolat chaud
nous buvons chacun le notre quand la femme entre,
elle est grande avec un chien petit, elle parle avec un accent et me sourit
quand elle part
et je dis, elle est magnifique, surement une anglaise, on me  réponds non, surement un pays de l'est
ce qui me parait logique vu qu'elle a sourit, les filles de l'est m'ont toujours aimé
au loin, elle bifurque dans la rue où se trouve ma petite maison, et je me dis peut-être vais-je la recroiser 
un jour espérons que dans ses yeux bleus, la lumière brûlera encore
et la fille aux yeux verts comme ceux d'un félin n'est pas venue me voir
ça fait longtemps qu'elle dit qu'elle va venir sans jamais venir, heureusement, 
je n'attends plus les femmes depuis que j'ai compris que je les déçois trop souvent
début août dit-elle
et elle veut m 'analyser et pose des questions pour confirmer ce qu'elle perçoit
et cela me parait futile, je pourrais lui dire n'importe quoi, tout comme son contraire, avec
une telle facilité, c'est ce que font les gens, ils mentent, puis avec le temps les masques tombent
parfois plus vite que les giclées de foutre sur un cul
c'est-ce qu'on vit qui compte, pas ce qu'on prétend être
elle comprend ce que je veux dire, pense que je ne m'aime pas,
je ne sais plus
je suis vivant et c'est déjà une victoire
mais je trouve cool, qu'il y en ait encore une pour s'intéresser à la folie qui brûle en dedans de moi
ces derniers temps je n'ai pas trop écrit, j'ai fait quelques photos et je me suis beaucoup branlé
pour oublier qu'un jour sans doute, je ne banderai plus
il est 17h20 et je vais aller faire du vélo pour travailler mon cardio des fois que
je baise bientôt
un jour les océans recouvriront les terres et mes yeux verts voient toujours le monde en gris
pas si loin d'ici que ça
des gens subissent la guerre
je décide de cesser de me plaindre et de m'aimer un peu
tout ne va pas si mal
la lumière aussi cache les cicatrices me dis-je tout en secouant mon manteau d'ombres





mercredi 8 juin 2022

Violeur de coeur

Le temps a passé, 
t'as sucé des bites, bu du champagne, sniffé de la coke,
et enfanté
t'as sans doute une énième nouvelle meilleure amie
est-ce que tu y repenses, des fois, mon corps dans ton corps, mes claques sur ton cul ?
est ce que tu t'endors encore, à rêver d'un truc qui n existe jamais ? quelque chose de
vrai
merde j'ai roulé
et arraché le bon en moi, je suis sombre et usé mais j'ai rencard avec une fille aux yeux verts
verts
verts
rien ne pourra me sauver de moi mais si mes voix sont un supplice, ma tête est une prison dont
je sais m'évader
je fuis ce que je suis, je suis ce que je fuis, 
un violeur de coeur, parce que personne ne veut jamais m'aimer
je suis fatigué des relations humaines, depuis longtemps, je ne cherche plus à être le gentil
ni à tenir les mains qui se tendent
moi, je m'endors les poings serrés
quelque part dans Paris, un type que je ne connais dit que mes photos sont bonnes
mais que je ne suis pas prêt
je sais
j'ai besoin du fric de la loterie et d'un soleil blanc
et mes amantes sont loin
j'ai léché des chattes, bu de la vodka, sniffé les petites culottes sales de la poésie
et d'une ou deux petites chiennes qui s'offraient dans de lumineuses nuits
j'ai jamais mené le jeu
et toi souvent, j'ai tenté à mots couverts de t'expliquer, il faut être vrai
pour trouver quelque chose de vrai
et quand le vent souffle en rafales glacées et dissipe le brouillard, tes ombres ne sont plus que des masques
et ton visage n'est pas si beau et ton âme à quelque chose de corrompu, tu as tout vendu, ton cul aussi
et au comptoir de la discothèque, il y a eu cette nuit,
 je t'ai regardée, je souriais mais je n'étais déjà plus là à t'attendre
j'ai roulé
j'ai aimé d'autres corps, et là aussi, à chaque fois,  un crime impuni
de l'indescence pour créer l'incandescence 
je suis un violeur de cœur parce-que personne ne sait m'aimer
mais si tu en avais eu un vrai, sans doute que ça aurait marché
tu avais d'autres désirs, d'autres rêves et tu as tout eu, et tout s'était terminé
pour laisser place à la coke, au champagne, aux autres queues
et quand je me retourne, je ne vois plus ton visage
je te souhaite que ma voix ne résonne pas quand ils te trahissent
je te souhaite que ma voix ne résonne pas quand ils te salissent
pour ma part
notre amour pacotille m'est devenu une chaine à trainer
est-ce que tu penses à tout ça des fois, quand tu suces une queue qui jamais ne te feras jouir
comme la mienne ? peut-être que la coke, le champagne et d'autres mensonges t'ont fait tout
oublier, mais j'étais sacrement bon pour jouer du piano sur ta peau tremblante et quand je léchais
comme quand je m'enfonçais, 
tu criais bébé
tu criais que tu en voulais encore
mais c'est le passé, et regarder derrière serait espérer rentrer à la maison que nous n'avons jamais
construite
tu étais tellement douée pour faire de tes mensonges ta propre vérité, je ne pense pas que tout ça ait changé
nous nous étions bien trouvé, moi aussi je suis monstre
À Tokyo, une star du porno au dos entièrement tatoué me regardait dans les yeux -tu m'as volé vincent, je ne sais pas
comment tu as fait, mais tu m'as volé -
et je pouvais la baiser quand je voulais, c'était aussi ses mots
et c'était tellement bon de t'oublier
oh oh oh oh j'aurais du et j'aurai pu l'aimer mais je savais, qu'elle ne voyait pas l'obscurité derrière le vert
brillant
de mes yeux fous, et pour rien au monde je n'aurai voulu la briser et c'était tout ce qu'il me restait de douceur
et c'est à elle que je l'ai offert
oh oh oh oh
j'ai violé ton coeur et d'autres qui méritaient mieux
et les remords sont une chanson que je ne fredonnerais jamais
je suis assez égoïste pour résister aux souvenirs 
oh oh oh oh
je suis un violeur de coeur car personne ne peut m'aimer





vendredi 27 mai 2022

Ne jamais oublier que ceux qui vous lèchent le trou de balle en profitent souvent pour vous enfoncer un doigt ou deux

elle dit, je sais que tu es chaste, les femmes sont trop compliquées
et je réponds non, je suis juste incapable de correspondre aux critères

enfant, j'étais monstre de foire et vieillir s'avère retomber en enfance
et l'autre jour,
la fille d'un ami a maté des photos de potes et moi jeunes, vous étiez tous des putains de beaux gosses
et je fais, non, je passais bien en photo, c'est tout
et
c'était vrai, les autres étaient beaux

l'eau a coulé sous les cons
et l'alcool, j'ai cru longtemps que ça me maintiendrait à flots
je sais que dans la vie il faut je ne jamais oublier que celui qui te lèche le trou de balle
en profite souvent
pour t'enfoncer un doigt ou deux
être sur mes gardes ne m'a jamais empêché de trébucher
mais mes amitiés sont vraies

je regarde une fille dans la rue, je la trouve belle
et je songe qu'il y a eu un temps, où je l'aurai baisée comme personne 
ne l'a jamais baisée
j'aurai posé les questions, cherché ce qui tend son corps et l'amène presque à se rompre
et j'aurai laissé parlé la foudre et le foutre

bien sur
elle ne m'aurait sans doute pas laissé faire, toujours cette histoire de critères
mais putain, j'étais bon
et je léchais bien
et mes mains sont... magiques

une fille avec des yeux dorés m'envoie un message car je suis triste
je ne savais pas que tu le connaissais écrit-elle

je le connaissais et
personne ne pourras effacer ce manque, mais ne crois pas que tu n'es pas la pour ma souffrance
jolie amazone
tes caresses et tes rires sont en moi à tout jamais
ne l'oublie pas quand tu penses à moi
tu fais partie de ma folie et j'ai la prétention de croire que tu me le pardonnes

ce soir j'ai bu, j'écoute des chansons tristes et je parle avec une fille au regard presque vert
voila à quoi ressemble le sang versé quand les âmes ont fini par sécher
des souvenirs, des désirs morts, de l'alcool et de la solitude

j'ai des mots d'amour qui coulent des mes yeux
des mots d'amour qui vous collent à la peau
je ne pense pas qu'à vos culottes humides
je ne pense pas qu'à vos bouches sur ma queue
je suis juste dingue
pour ne pas être pathétique
dingue car je ne vois pas l'intérêt de croire à quelque chose
il faut pouvoir tuer pour aller en haut, je suis trop sensible
une petite chose étrange qui tient dans le creux de  ta main, bébé

une fois, j'avais le pouvoir de faire de mon amour ma chienne
mais je voulais qu'elle déploie ses ailes
alors bien sur,
elle s'est envolée loin de ma langue et de mon âme sale
et je n'en suis mème plus triste
et près d'un lac je voudrais mourir et dans le cœur, en avoir une qui aurait rempli
ce vide
une qui connaitrait chaque expression de mon regard
et je ne pourrait ni lui mentir, ni m'enfuir
et quand viendrais l'heure, elle dirait, va où tu veux mais attends-moi
et tu ne seras plus jamais seul

et mes mots sont futiles
et sur le canapé le chien fait semblant de dormir mais il guette le moindre de mes mouvements
et c'est encore un de ces mensongers instants où je me sens libre











jeudi 26 mai 2022

ton amitié est une couronne de diamants

voilà poto
on est venu te dire au revoir
un million de personnes étaient là parce que tu avais un million d'amis
il y avait des voitures américaines
on a bu du rosé au cimetière, à ta santé, parce que c'était toi
on s'est souvenu de tous nos moments
de nos virées, des bières descendues,  du cassoulet à cinq heures du matin,
t'avais le volant dans le sang, fallait que tu roules
tu sais, ce monde pourri est moins beau sans ta lumière
et putain
t'étais une sacré belle personne
et t'es parti comme un bonhomme
à pas vouloir qu'on te voit dans la maladie, fier et droit, comme toujours
t'avais la classe et aucune once d'obscurité
et tu ne voulais pas qu'on verse de larmes
mais on n a versé
et j'écoute en boucle missing the young days 
parce que tu me passais toujours cette chanson  quand on se marrait des nuits entières
et je peux te l'avouer, tous ces kilomètres dans ta R5 pourrie sans frein
bien sur que j'étais mort de trouille, tu conduisais trop vite
et depuis plus de 30 ans je m'accroche à la poignée dès que je monte dans une voiture
à cause de toi
et ça te fait sans doute marrer 
et tu as bien raison enfoiré de putain d'ami que tu es,
tu manques à un paquet de gens aujourd'hui
et tu ne voulais pas de larmes
et nous en avons tous versé
et tous ces rires que tu m'as offert, ils me sont si précieux
des putains de diamants qui font étinceler ma vie


mardi 24 mai 2022

Une certaine forme de folie

un jour une femme avec des yeux verts m'a regardé dans les yeux
pour me dire qu'elle passait l'après midi chez une amie commune
mais son regard, sa bouche, son corps mentaient
et je lui ait dit que je savais son mensonge
mais elle est quand mème parti se taper un autre mec

ce n'était pas la première fois qu'elle me faisait le coup
et ce n'était pas grave, j'avais appris à me foutre de ça,
une chose dont on se fout ne nous fait pas souffrir

mais après, à chaque fois,
elle regrettait, (sans doute que le type baisait plus mal que moi
(très souvent, quand elles reviennent, c'est parce que ton coup de queue est meilleur)
et il fallait que je la reprenne, voilà ce qui était grave

elle avait ses méthodes, larmes, cris, supplications, culpabilisation, menaces de suicides et autres 
chantages affectifs...
Elle se mettait dans des états incroyables, si bien que je finissais toujours par céder,
la plupart du temps, par peur des conséquences si je ne le faisais pas. 

et je ne comprenais pas pourquoi, elle ne pouvait pas me laisser libre
pourquoi elle insistait pour que je la reprenne, à chaque fois
ils étaient tous mieux que moi, mais jamais plus de quelques jours

moi je voyais déjà la vérité, 
nous n'étions pas fait pour être ensemble et nous le voulions déjà plus.

après elle, j'ai été moins gentil
c'est à dire moins con

et il y a eu des salopes sublimes, certaines avaient des seins remplis de silicones
d'autres des cicatrices dans les yeux et sur l'âme
il y avait des baiseuses qui sortaient du lot 
et toutes savaient rire

c'était étrange, plus j'avançais dans la vie, plus je comprenais ce que j'étais
la plupart des filles ne voulaient pas de moi
mais celles qui m'approchaient ne voulaient plus s'éloigner

je trouvais ça bizarre.
pas que la plupart me jugent sans intérêt où me détestent,
non que celles qui venaient me trouvent quelque chose
qui les rendent dingues
de mon corps, de mon esprit, de mon parfum
qu'elles éprouvent assez de sentiments
pour chialer si je ne voulais plus d'elle
pour vouloir faire de moi le père d'un enfant
pour désirer m'épouser et sucer ma bite n'importe quand, n'importe où

puis j'ai fini par me faire une raison

peu importe qu'elles appartiennent à un autre ou non, me disais-je
les femmes aussi souffrent d'une certaine forme de folie





vendredi 20 mai 2022

quelque part, quelqu'un souffre plus que moi

il y a eu le temps où deux giclées de foutre dans une jolie bouche spéciale suffisaient
à mon bonheur
mais tout ça est un passé oublié, 

ce soir je bois
et je ne devrais pas car
j'ai mal

je bois et ma douleur ne passera pas aussi facilement, peu importe le nombre de verres et tous les rires qui
l'accompagnent

puis je rentre
et la douleur reprend ses droits, m'assaille

18H20, celle avec qui j'ai grandi m'appelle, envoie-lui un message dit-elle, sa femme
les lui lit
20H40, je suis soul et le bar tabac ferme
je devais boire, mais pas pour me faire mal, le plan originel est resté de la théorie
quelque part, quelqu'un souffre plus que moi
je vois de l'injustice là où d'autres me diront c'est la vie

et un peu après,
je dis à la fille aux yeux verts comme ceux d'un félin,
ce soir je suis bourré et je suis fou,  ne me parles pas, ne m'appelle pas, ne m'envoie pas de photos
et elle me déteste car je bois
je ne suis pas son homme et elle préfère quand je me branle pour des "putes" dit elle

je m'en veux, de la mêler à ma peine
de lui parler parce que je suis seul et fou
j'écoute une chanson triste en boucle
la pluie et les larmes tombent
et je ne veux pas lui confier ce qui me perce de part en part
alors je lui dis caresse toi,
après tout,
elle a raison
je suis dingue

et elle ne réponds plus
alors je dis
désolé de t'avoir mêlé à tout ça
et d être ce que je suis, fais de beaux rêves sublime chose que tu es

et sur le canapé gris, le chien se colle à moi et sa présence m'est nécessaire

puis elle revient, et nous parlons de la taille de ma bite
elle songe à un 22cm

j'arrive à 20 je fais, mais merci de ta confiance

et tout ça m'aide
mais ne fait rien pour la souffrance de mon ami